Enfin de l'information claire sur la domiciliation d'entreprises en France ou à l'étranger.

Comprendre la domiciliation fiscale

La domiciliation fiscale est bien entendu régie par le droit du pays concerné. Pour obtenir un domicile fiscal en France, il est nécessaire d’avoir son foyer ou son lieu de séjour principal sur le territoire, ou exercer une activité professionnelle ou encore y avoir le centre de son intérêt économique.

Il y a donc plusieurs niveaux de lecture, il faut s’assurer d’être conforme pour obtenir son domicile fiscal. Attention à bien suivre les règle sous peine de voir le refus de se domicilier.

Champs d’application de la domiciliation fiscale

Il est important de lire toutes les règles relatives à la domiciliation fiscale. Par exemple, la détermination du lieu d’imposition des entreprises est régie par certaines règles importantes. Notamment au sujet de l’imposition sur les sociétés, établi par défaut au lieu principal de la personne morale. Il est toutefois possible de basculer ce lieu à l’endroit où est réellement assurée la direction de l’entreprise. Cela peut aussi être le siège social.

Comment fonctionne la domiciliation fiscale

Les contraintes sont nombreuses, et il faut rentrer dans le champ d’application du cadre fiscal.

Les règles de l’imposition sont liées au statut recherché par la domiciliation fiscale. Attention à bien préparer et vous renseigner sur les bonnes démarches, notamment avec les articles 10, 38 IV ou encore 218A du CGI….

Il y a certains cas particuliers de domiciliation temporaire dans le local d’habitation du chef d’entreprise, ou encore d’un représentant légal mais cette forme de domiciliation fiscale ne peut excéder 2 années. Passé ce délai, il faudra justifier de locaux propres ou occupés en commun avec d’autres sociétés.

Cas de rejets des domiciliations fiscales

Bien entendu, la domiciliation est rejetée si une entreprise possède un local professionnel ou en cas d’absence de réponse du domicilié quand un courrier est envoyé à l’adresse de domiciliation malgré au moins une relance. .
Les professions non commerciales et certaines activités regroupées sous le statut d’association par exemple ne peuvent bénéficier du dispositif de domiciliation fiscal.

Pourquoi ne pas domicilier votre entreprise à Paris ?

La domiciliation d'entreprise

A lire ailleurs :